Laïcité et modèles d’intégration – Discussions

Dans le cadre de l’université de printemps du Benelux 2015 organisé par le Parti Socialiste

Ces différents exemples ont provoqué des réactions dans l’assistance et ouvert une discussion plus large, retranscrite dans les grandes lignes ci-dessous. Évidemment, certaines interventions se contredisent, tout le monde n’étant pas forcément d’accord. Il n’empêche qu’elles sont souvent pertinentes et bien argumentées donc reprises ici. Notez enfin que l’essentiel des intervenants sont des Français résidant à l’étranger – Belgique, Royaume-Uni, Pays-Bas, Luxembourg.

UniBenelux2015_all

  • Nous avons besoin d’un parti socialiste qui se ressaisisse sur ce thème. Aujourd’hui on assiste à une vraie offensive de la droite extrême qui récupère la laïcité (menu des cantines, voiles dans les universités) pour faire passer leurs discours populistes. La réponse du parti socialiste est assez faible. Nous affrontons un problème de laïcité et il ne faut pas le nier sous risque d’affaiblir notre réponse. Dénoncer l’intégrisme islamique, ce n’est pas être islamophobe et dénoncer l’intégrisme catholique ce n’est pas être “anti-catholique”. Il faut aussi faire attention à la monte des écoles religieuses. Faire progresser la laïcité ce n’est pas aller contre elle mais il faut lutter contre les intégrismes religieux de tous bords, et la façon dont la laïcité est traitée dans différents pays peut inspirer la France.

 

  • Quand on voit les autres modelés, on se rend compte qu’en France on a souvent appliqué une laïcité armée : C’était au début une forme de résolution d’un conflit religieux (rupture avec le Vatican) car l’état considérait que la religion était anti Républicaine car les ordres venaient de Rome, il fallait donc créer un nouveau modèle, un modèle « laïc ». Quand on a voulu parler d’Islam politique, la réponse pour dire que l’islam était compatible c’était la laïcité. Aujourd’hui, malgré des facteurs positifs, il nous manque un grand débat désarmé autour de la laïcité.

 

  • Tout en étant attaché a la laïcité et au modelé d’intégration républicain on constate que le bilan n’est pas florissant : En politique, dans les entreprises… Quand on compare la France à la Belgique et à la Grande Bretagne on réalise qu’on est très en retard, les réussites des gens issus de l’immigration sont rares et peu visibles. Quant à la manif pour tous, pourquoi tant de réactions alors qu’on est censés être un des peuples les plus laïcs ? Parce que le débat sur la religion est tabou en France. Le principe de laïcité n’est pas compris, par exemple dans les banlieues, car la laïcité est confondue avec l’islamophobie, certains utilisant d’ailleurs ce terme a des fins islamophobes. Comment moderniser ce principe de laïcité ? Comment ne plus considérer la religion comme tabou ? Il faut que les religions soient toutes traitées de manière égale. On remarque aussi que parmi tous les modèles énoncés plus haut concernant les différents Pays, aucun ne fonctionne vraiment et la solution serait peut être de s’inspirer un peu de chaque façon de faire pour aboutir a une réponse équilibrée.

 

  • Pour éviter que la laïcité soit vu comme islamophobe, il faut arrêter de se focaliser sur le voile. Il faut aussi éviter le glissement vers la disparition du signe religieux : La laïcité peut être vue au contraire comme un moyen de défendre chaque religion. Pourquoi  interdire le voile a l’université ? Tant que les personnes n’ont pas un comportement problématique (refus de parler aux hommes par ex, ce qui n’arrive d’ailleurs jamais) le voile ne devrait pas être interdit.

 

  • Le principe de la laïcité est un principe d’égalité entre les humains or  par moment il y a des discours qui se rapprochent les uns les autres : par exemple les signes religieux qui montrent une certaine domination sur la femme qui se rapprochent des discours d’extrême droite qui prônent aussi la domination. Il faut élargir le débat de la laïcité au débat de l’égalité générale.

 

  • Il faut refuser de mélanger laïcité et intégration car c’est très dangereux. Un questionnement : moi qui suis ne en France est ce que un jour mes enfants ne me reprocheront pas d’être resté dans ce pays ou le rejet est si fort ? On va un peu vite dans le débat et on a tendance à mélanger. Malgré des systèmes très différents le problème des populations immigrées est toujours le même : chômage et pauvreté…

 

  • On est face à l’absence d’un débat consensuel : Du fait de l’église, les catholiques sont interdits de participer au débat. On note une grande violence de l’église catholique Romaine. Ils ont Instrumentalisé les évènements de Janvier, comme si le moment des catholiques était  arrivé et qu’ils pouvaient enfin venir sur le devant de la scène. Il ne faut pas oublier que la mémoire coloniale c’est la mémoire musulmane.

 

  • L’introduction de la laïcité n’est pas une loi d’exclusion des religions mais une manière pour vivre ensemble or paradoxalement la question qui lie intégration et laïcité est bien posée. Par exemple chez les Le Pen, Marine Le Pen a renié le catholicisme de son père en se déclarant laïque, ralliant à sa cause nombre de communistes et rejetant ainsi les musulmans. Aujourd’hui la question laïcité/intégration ne devrait pas se poser mais se pose tout de même car les musulmans de France se sentent rejetés, en opposition au groupement JUDEO CHRETIEN (judaïsme et chrétienté ensemble en opposition à l’islam). Il est faux de croire que le modèle d’intégration à la française fonctionne. Il fonctionne avec des communautés de culture chrétiennes mais il ne fonctionne pas avec des cultures non chrétiennes. C’est un fantasme de voir la Burka partout et de voir des faits isolés, des faits divers comme des fait répandus. Les musulmans ressentent ainsi l’exclusion de la société.

 

  • Ayant bénéficié d’un l’enseignement catholique luxembourgeois j’éprouve un dégoût de la religion qui m’a rendu profondément laïc. Ce qui est important c’est le droit dans la République et si toutes les communautés se conforment aux lois de la République, il n’y a plus de problèmes. La France est un Pays profondément athée. Les religieux sont une petite minorité dont on parle constamment. L’amalgame arabe / musulman est honteux. Donc il ne faut pas tomber dans ce piège au PS quand c’est le piège de la droite et des medias. Ce qui est fantastique c’est l’aspect multiculturel, en opposition au communautarisme qui, lui, est problématique. On place le voile comme étant le chiffon rouge alors que c’est un problème de société et de pauvreté avant tout.

 

  • Il y a un problème avec les cours d’histoire qui traitent toujours de religions. Pourquoi ne pas faire aussi des cours sur la laïcité et/ou la France maçonnerie. Pourquoi toujours parler de religion ?

 

  • Une école laïque c’est une école ou soit toutes les croyances sont représentées, soit aucune. Chacun dans son école allait dans son établissement religieux.

 

  • Cela devient de plus en plus difficile en tant que catholique pratiquante, d’entendre des prêches homophobes, anti franc maçon, contre la contraception, contre l’avortement et pour un retour des femmes a leur « vrai rôle », il y a une certaine recrudescence de ces valeurs ces derniers temps. Cela dit, concernant notamment le voile, les femmes ont le droit de faire ce qu’elles veulent, le gouvernement n’a pas à décider ce qui les libère ou pas.

 

  • la laïcité doit simplement être respectée, on peut croire si on veut ou ne pas croire : c’est ainsi qu’est faite la loi.

 

  • Les représentants de la manif pour tous sont aussi virulents aux Pays Bas et essayent, par exemple, de faire leur trou a l’école française ou dans les associations. C’est un problème de loi: On parle des femmes ou des jeunes qui ne se sentent pas intégrés, peut être qu’on pourrait revenir sur un sujet de diversité et d’égalité et mettre en place des politiques qui permettraient à tous et toutes, sans prendre en compte leur sexe / couleur / religion, d’accéder aux bon postes (par ex management).

 

  • Peut-on remettre en cause notre façon de voir ? Pourquoi rénover des églises dans des villages ou il n’y a presque plus de paroissien au lieu de construire des mosquées alors qu’il en manque ?

 

  • Il n’y a pas que l’éducation nationale, il y a aussi d’autres moyens d’éducation populaire qui pourraient être mis en place pour apprendre aux jeunes à vivre ensemble.

 

  • On observe depuis quelques temps une galvanisation des catholiques (Civitas, Manif pour tous…) qui en profitent car dans ce processus elle peuvent retrouver des adeptes. C’est logique, les religions doivent faire aussi de la communication ! Il y a de la conquête dans les cultes, le besoin de prêcher la bonne parole, de convertir, de trouver de nouveaux adeptes.

 

  • Débattant avec des tunisiens plutôt progressistes, on m’a expliqué que les tunisiens se considèrent comme tunisiens et pas comme musulman. Notamment, les français d’origine tunisienne de deuxième ou troisième génération sont parfois considérés comme bien plus extrémistes que ceux encore aux pays. Les jeunes musulmans sont beaucoup plus religieux et ne pratiquent pas forcément de la « bonne manière », ou du moins de la même manière selon leurs aînés car souvent autodidactes. Cette montée religieuse n’est elle pas finalement une réaction contre ce rejet perpétuel de la religion musulmane ?

 

  • Il est difficile de voir le lien entre intégration et laïcité. Il y a une mixité au niveau de la laïcité en France. Mais nulle part, l’intégration n’a trouvé de solution satisfaisante. Vivant dans un quartier d’immigrés de Bruxelles, mais de classe moyenne, on constate que les femmes de classes moyennes portent aussi le voile. Par rapport aux attentats contre Charlie Hebdo, les réactions commençaient à tourner à la mièvrerie, ce qui était un peu dérangeant. Quelques jours après les attentats, on était tous contre les terroristes. Cependant, quelques semaines plus tard, on commençait à dire « Oui c’est normal d’être Charlie … MAIS. « Mais c’est normal d’être choqué par les caricatures » ou bien « MAIS c’est normal de réagir ». Alors que NON, en tant que personne de gauche il n’y a pas de MAIS. Donc l’intégration n’est pas simplement un problème de laïcité, un problème social, ou un problème de culture…. C’est un problème général. Le débat est parti du moment où 4 lycéennes sont arrivées à l’école voilées.

 

  • Quand on parle de laïcité, tout le monde va parler de sa situation. Et de quoi parle-t-on quand on parle de laïcité ? Du vivre ensemble ? D’identité ? D’intégrisme ? Intégration ?
    C’est une question sociale et économique. Les femmes voilées riches vont être bien mieux acceptées que les pauvres. Chacun a le droit de vivre sa religion comme il veut mais cela pause question dans le débat public. Les religieux sont aussi à même de définir la laïcité et accepter que celui qui définit cette laïcité, c’est l’autre. Les musulmans doivent aussi se positionner par rapport aux salafistes ou au Pape François. La laïcité c’est le vivre ensemble et actuellement c’est peut être très dur mais nécessaire.

 

  • Il y a différents débats. Le premier article de la loi de 1905. La république assure la liberté de conscience. Elle garantit le libre arbitre des cultes (…) dans l’intérêt de l’ordre public. La laïcité apporte la liberté de conscience et de religion. On a besoin de le réaffirmer grâce à l’éducation populaire (à nous de faire des conférences auprès de nos communautés françaises à l’étranger) et continuer ce débat sur l’intégration sans se cacher derrière la laïcité. Il faut donner une place réelle à une identité plurielle. Ça pourrait être un sujet pour une des campagnes de la fédération.

 

← Retour – le cas du Luxembourg // Retour au sommaire

 

Une réflexion sur “Laïcité et modèles d’intégration – Discussions

  1. Pingback: Laïcité et modèles d’intégration au Royaume-Uni | Michael Vincent - Un œil sur la politique

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s